La Soupe au formol
Index de l'article
La Soupe au formol
Revue de presse
Toutes les pages

Un roman de Frédéric Mouchet
432 pag­es; ISBN: 978-2-916236-08-7
Couverture Soupe

« Une fois seul dans la salle d’embaumement, j’en profitai pour l’explorer un peu. Deux marmites attirèrent mon attention. Je soulevai le couvercle de l’une d’elles et ne distinguai tout d’abord qu’une espèce de soupe d’allure consistante. Une tige métallique était posée à côté et je l’utilisai pour sonder le contenu. Un objet dur y était immergé ; d’un mouvement de poignet, je parvins à le faire apparaître brièvement. Un nez surmonté de deux orbites surgirent à la surface de l’épais liquide et je sursautai, manquant de peu de renverser la marmite. »

€22.00

 

 

 

La Soupe au formol, polar “à tiroirs”, se présente sous la forme d’une compilation de textes réalisée par Georges Flaubert, professeur de médecine à la retraite, dans sa volonté de constituer un dossier le plus complet possible concernant une certaine Affaire Barone : le très étrange vol d’une tête disséquée dans le musée d’Anatomie de la faculté de Médecine de Montpellier, suivi du meurtre apparemment inexplicable du professeur Barone, sous-chef du service d’anatomie, et d’un chapelet d’autres crimes.

Les textes qui se succèdent et s’imbriquent, reconstituant peu à peu les faits pour les élucider, sont des récits d’enquête écrits par le Dr Nicolau (médecin reconverti en apprenti Sherlock Holmes), de cyniques confessions de criminels, ou encore des nouvelles horrifiques rédigées par un assistant illuminé obnubilé par la mort. Menant le lecteur vers la résolution de l’Affaire Barone, vérité, fiction et délires psychotiques se mêlent dans un assemblage bigarré au contenu le plus souvent macabre ou grotesque, où des anti-héros rivalisent de mauvaise foi et de déductions à l’emporte-pièce.

 

 

Vous aimez ce livre ? Partagez-le avec vos amis :

Twitter Facebook Google Plus



 

Commentaires   

 
+1 #1 Senik d-m-Y H:i
Que de tiroirs!
On s'y perd parfois mais on continue à les ouvrir les uns après les autres, car l'écriture est belle et l'histoire bien...décalée.
En tous cas, cette œuvre ne vous donnera pas envie de léguer votre corps à la science. Si vous y penser, réfléchissez avant de l'ouvrir!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Quelle couverture vous attire le plus ?